La Taille de vos fruitiers

La taille de vos fruitiers

  pommier  2016

La taille des fruitiers à pépins en fin Mars

 

A vos calendriers, car il est essentiel d’effectuer  la taille avant le débourrement des bourgeons lorsque les températures de nuit n’atteignent plus le point de congélation, voir la fin mars début avril au Québec.

Comment s’y prendre : Formule simplifiée

 D’abord il faut savoir qu’il y a différents  types de taille pour les arbres fruitiers, si il y en a une d’essentielle c’est bien celle de l’entretien :

la taille fruitière de production

la taille fruitière ornementale

la taille d’entretien que l’on nomme la taille des gourmands, «essentielle»

 

Avant tout, évaluez vos capacités à bien faire le travail si non les experts sont là pour vous, si vous vous sentez d’attaque : Assurez-vous de bien désinfecter vos outils avant et après chaque coupe avec de l’alcool de méthylène dilué avec de l’eau (moitié/moitié) pour ne pas favoriser le transport de pathogènes, ceci n’est pas un caprice d’horticultrice (teur) mais bel et bien une nécessité. J’observe trop souvent    des dégâts causés par l’humain de bonne volonté mais qui ne connaissent pas les règles de l’art.  La plupart des arbres fruitiers ornementaux au Québec font partie de la grande famille des rosacées, ils sont sensibles aux maladies fongiques. Pour une bonne cicatrisation, assurez-vous que vos coupes soient franches sans chicot, exécutées dans le bon angle au niveau du bourlet. On laisse de côté les enduits, ils provoquent plus souvent qu’autrement de l’humidité et la possibilité que des champignons s’y développe et autres parasites de s’y installer. Une plaie ça se ferme et cicatrice mieux à l’air ambiante après une bonne coupe.

 

La taille de production sert à favoriser la production fruitière chez les fruitiers à maturité. On peux aussi laisser la nature faire son chemin tout en aidant au moment de la pollinisation en intégrant sur nos terrains plusieurs plantes vivaces, insectifuges et pollinisatrices afin d’attirer les bons insectes. Ces derniers font 80% du travail de pollinisation, c’est la meilleure façon écologique de travailler en respect avec la nature.

 

La taille ornementale sur un arbre fruitier est surtout pour l’aspect floral attendu, est-ce bien nécessaire, pour moi, non. Il demeure de bien choisir le type de bourgeons. Les bourgeons à fleurs (rameaux fertiles)  appelés coursonne produisent spécifiquement des fruits, ils font partie du type de pousse végétative la plus courte de l’année, le bourgeon est plus gros et plus rond que les bourgeons à bois. Un deuxième type de pousse végétative nommé rameau va favoriser la structure de la charpente de l’arbre, portant des bourgeons à bois, bourgeons plus minces et pointus, C’est certain qu’un bon équilibre dans la structure permet de supporter le poids des fruits.

La taille d’entretien : Un troisième type de pousse, à croissance verticale et rapide, que l’on appelle gourmand, dénomination puisée par le fait qu’elle consomme beaucoup de sève. Ces branches se doivent d’être éliminées d’autant plus qu’elles empêchent, la bonne circulation de l’air entre les branches et le soleil pénètre partout. Puis on termine la taille d’entretien en éliminant les branches malades qu’on prendra soin de brûler.

N’oublions pas le traitement à la bouillie soufrée et à l’huile de dormance, détail dans l’article précédent «Que faire au jardin en Mars au Québec !

A bientôt ! Sylvie Fullum www.artsaison.com